Merkel: la terreur islamiste est un ennemi commun

Après l'attaque au centre-ville de Vienne, la chancelière Angela Merkel (CDU) a exprimé ses condoléances.

"Nous, Allemands, soutenons nos amis autrichiens dans la sympathie et la solidarité", a-t-elle déclaré mardi matin par le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert. La terreur islamiste est un ennemi commun.

"Le combat contre ces assassins et leurs instigateurs est notre combat commun." La chancelière a été choquée par l'attaque, au cours de laquelle au moins trois personnes ont été tuées. Sa sympathie va aux proches des victimes, a déclaré Merkel. Elle a souhaité aux blessés un prompt rétablissement. Le président français Emmanuel Macron et le président américain Donald Trump avaient déjà parlé à la chancelière de l'attaque. Vous partagez le choc et le chagrin des Autrichiens après l'attaque de Vienne, a écrit Macron sur Twitter. «Nos ennemis ont besoin de savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons pas. »Pendant ce temps, Trump a évoqué« un autre acte de terrorisme odieux en Europe ». Les États-Unis soutiendraient l'Autriche, la France et toute l'Europe dans la lutte contre les terroristes, y compris les terroristes islamiques radicaux.